La rivière aux 7 pierres

Transformez votre idée en un succès!

Point de départ
Une personne a une idée en tête: un projet personnel, professionnel, un nouveau produit ou service. Cette idée va amener du changement dans sa vie, celle d’un proche, d’un client ou d’un employé. Vous aimeriez vous assurer que les personnes touchées puissent vivre ces nouveautés de manière positive et les adopter.

Le but du jeu
L’objectif est de traverser la rivière en sautant de pierre en pierre. Chacune vous permet de réfléchir à l’impact potentiel du changement d’un nouveau point de vue.

A la fin du jeu, vous aurez:
– une vue d’ensemble des impacts potentiels positifs et négatifs du changement
– des idées pour améliorer l’idée initiale et augmenter ses chances d’adoption
– des pistes d’actions pour les prochaines étapes

À qui ce jeu s’adresse-t-il?
Des coachs, des leaders, et consultants spécialisés dans la gestion du changement pour travailler à des questions:
Personnelles: ex. «J’aimerais partir avec mes enfants sur un voilier»; «J’aimerais changer de travail» ; « J’aimerais recommencer des études »
Organisationnelles: ex. «Comment fusionner deux équipes»; « Comment réaménager nos bureaux?», “Comment déployer notre nouvel organigramme?”

Des spécialistes en innovation ou start-uppers: ex. «Mon nouveau produit aura-t-il du succès sur le marché?»; «Les utilisateurs finaux vont-ils apprécier ma nouvelle application?» 

Pourquoi ce jeu est unique et percutant?
– C’est un jeu ! Chacun s’exprimera ainsi plus librement, ou vous parviendrez plus facilement à vous glisser dans la peau des autres.
– Les 7 pierres vous permettent d’explorer de fond en comble une idée. Vous aurez une vue d’ensemble exhaustive de l’impact possible de l’idée amenée.

Témoignages
Le jeu permet une approche ludique et conviviale du changement, un thème qu’on aborde habituellement plutôt avec sérieux et parfois même un peu d‘inquiétude.
Il invite à élargir la perspective et à emprunter d’autres chemins que celui de l’analyse et de la logique. En ce sens, il ouvre des portes vers la dimension des émotions et des relations, qui sont centrales dans un processus de changement collectif.
Explorer simultanément les chances et les écueils en groupe permet un équilibrage émotionnel dans la mesure où l’on ménage une place aussi bien pour les craintes des plus pessimistes que pour les espoirs des plus enthousiastes.”

Une responsable RH

« J’ai pratiqué le jeu avec mes enfants et mes collègues. Dans le premier cas, nous avons discuté l’éventualité d’un déménagement. Dans le deuxième cas, nous avons réfléchi à la stratégie de notre équipe.
Le jeu a permis l’émergence de riches discussions et de nombreuses idées. Excellent dans le cadre d’un changement à gérer ! »
Isabelle Capron Puozzo, Professeure HEP associée, HEP Vaud (Haute Ecole Pédagogique)

“C’est comme j’étais dans le brouillard avant de jouer au jeu et maintenant je peux voir clair”, une coachée

Vous pouvez commander:
– Le jeu et une formation pour maîtriser le jeu
– Une version du jeu customisée pour votre environnement (ex. hôpital: séance d’information préopératoire pour préparer les patients aux changements postopératoires)

Prochaines dates de cours (en présentiel à Lausanne ou en hybride):

Les prochaines dates pour découvrir le jeu (1 h de démo offerte et sans engagement). Inscription obligatoire selon les liens suivants:

Découvrez différents cas d’utilisation du jeu sur notre blog

https://www.human-centricity.com/use-cases-cas-dutilisation-de-la-riviere-aux-7-pierres/

Origine du jeu et ethnographie

Ce jeu est le fruit de 20 années de travail dans l’innovation, le coaching et l’accompagnement au changement. J’ai eu le privilège d’étudier pendant une dizaine d’années les mécanismes de l’adoption de nouvelles technologies dans le cadre de l’Observatoire des Usages de Swisscom. L’ethnographie était notre outil principal de travail. J’ai ensuite rejoint l’EPFL (École Polytechnique Fédérale de Lausanne) pour un projet de recherche ethnographique sur l’utilisation de robots à la maison. C’est de l’ensemble de ces expériences qu’est née la théorie de la rivière aux 7 pierres. Ensuite, en tant que consultante, j’ai transformé cette théorie en un jeu pour la tester lors de coachings individuels, d’équipes, dans des projets d’accompagnement au changement et d’innovation (notamment avec des start-ups). Le résultat fut très positif!

L’ethnographie, c’est observer et interroger les gens dans leur quotidien sur leurs pratiques et les retranscrire pour en retirer des enseignements. « Ce que les gens disent, ce que les gens font et ce que les gens disent qu’ils font, sont des choses complètement différentes. » (Margaret Mead, anthropologue)
L’ethnographe recherche sur le terrain des indices qui illustrent les vrais comportements des gens. En observant le contexte, l’ethnographe comprend pourquoi la personne agit ainsi.
Elle ou il observe et questionne comment les gens réalisent une activité : les étapes, les gestes ; avec qui ces personnes interagissent ; les lieux dans lesquels elles réalisent ces activités ; les moyens ou les outils qu’elles utilisent ; ce qui leur permet ou les empêche de faire ce qu’elles sont en train de faire et les raisons derrière ces choix.
C’est l’identification de ces facteurs qui m’a permis de mettre au point le jeu
la Rivière aux 7 Pierres.

Je n’aurais pu réaliser ce jeu sans:

mes ancien·nes collègues de l’Observatoire des Usages de Swisscom et notamment Stefana Broadbent, Daniel Boos, Petra Hutter, Susanne Schlegel, Cora Pauli, Caroline Hirt, Sandra Moscatelli, Laure Kloetzer ; mes ancien·nes collègues de l’EPFL : le Pr. Pierre Dillenbourg, Julia Fink, co-auteure d’un article sur la théorie des 7 pierres ; Sacha Neumann, qui a dessiné et imprimé le galet sur son imprimante 3D ; toutes les personnes qui ont testé mon jeu et pris le temps de me donner des feed-backs ; ma graphiste : Peggy Jault ; ma famille : Stéphane, Tao et Zoé.