L’anthropologie des pratiques médicales: médecine traditionnelle et “moderne” peuvent s’articuler, concurrentes ou complémentaires?

Lucie Hervouet, sociologue spécialiste dans le domaine de la santé et des organisations. Ce que l’on lui demande souvent: comprendre comment s’articulent les pratiques des patients et des professionnels de la santé.
Elle décrit comment elle a mené un projet au Maroc dont l’objectif était de comprendre s’il y avait concurrence entre la médecine traditionnelle et la médecine “moderne”. Suite à des observations et interviews chez dans des familles, pharmacies et cabinets de médecins, il s’est avéré qu’il y avait une articulation et non une concurrence entre les deux médecines.

Observation & design

Brève vidéo introduisant comment un designer observe le monde pour faire de meilleures choix de design:
– Pourquoi les gens choisissent-ils d’utiliser un objet plutôt qu’un autre?
– Comment font-ils leurs choix?
– Quels sont les décalages entre l’usage prévu et l’usage réel?
– Etc.

Le rôle de la recherche utilisateur dans l’innovation

Jane Fulton Suri, IDEO

Jane Fulton Suri, célèbre psychologue et anthropologue travaillant pour l’entreprise de design IDEO:
“J’aime comprendre ce qui pousse les gens à faire ce qu’ils font. Je crois qu’en comprenant cela on peut designer de meilleurs objets et et expériences pour les gens”, indique
“Un jour j’ai voulu utiliser mes compétences en matière de recherche pour concevoir l’avenir et pas seulement pour améliorer le présent. Nous disposons tous d’outils pour cela. Il nous faut juste oser sortir et “aller dans le monde”, regarder la réalité, lui donner un sens, la laisser stimuler notre imagination et ne pas se contenter d’analyser et d’enregistrer des données (comme le fait d’habitude un chercheur.”

LeTemps.ch | L’enjeu industriel du «design thinking»

Une introduction au design thinking

A l’origine de la girolle pour Tête de Moine ou du café encapsulé inventé par Nespresso, le «design thinking» allie efficacité et esthétisme dans un élan qui promet de révolutionner l’avenir industriel. Explications par Xavier Comtesse, directeur romand d’Avenir Suisse